Docteur Stéphane MILCENT Urologie-Cancérologie-Andrologie-Pelvipérinéologie
Docteur Stéphane MILCENT Urologie-Cancérologie-Andrologie-Pelvipérinéologie

Les calculs urinaires

Les calculs urinaires sont le plus souvent des cailloux également appelés lithiases se formant dans les voies urinaires. Ils arrivent à un certain moment à obstruer ces dernières et sont alors responsables d'intenses douleurs.

Comment se manifestent-ils?

Lorsqu'ils migrent du rein vers l'uretère, il réalisent une crise de colique néphrétique dont la douleur très intense part de la fosse lombaire du côté du rein correspondant vers les organes génitaux. Elle est dû à la mise en tension brutale des cavités urinaires du rein qui peuvent parfois se rompre.

Lorsque cette crise douloureuse s'associe à de la fièvre et donc à une infection, on parle de pyélonéphrite sur obstacle qui constitue une indication chirurgicale urgente.

Mais les calculs sont souvent asymptomatiques lorsqu'ils ne migrent pas vers l'uretère et croissent alors tranquillement, pouvant aller jusqu'à mouler les cavités rénales et former ce que l'on appelle des calculs corraliformes.

Quels examens sont utiles au diagnostic?

Au XXIème siècle, l'examen d'imagerie de référence est le scanner, mais une échographie et une radio d'abdomen peuvent être réalisés en son absence.

Un bilan biologique et un examen d'urine sont aussi nécessaires.

Comment traiter une crise?

Le diagnostic ne pose habituellement pas de problème et un traitement antalgique peut être institué rapidement.

Le traitement médical repose sur des anti-inflammatoires qui diminuent la tension dans les cavités urinaires, sur les antalgiques et les antispasmodiques. Des médicaments relaxant les fibres musculaires lisses urétérales peuvent accélérer l'élimination d'un petit calcul distal.

Si la crise ne cède pas, un drainage de la voie urinaire par une sonde double JJ peut être proposé et être associé si la situation du calcul le permet à une extraction endoscopique.

Urétéroscopie LASER

Traiter des calculs en dehors de la crise

Si le calcul est dans le rein, il peut être proposé en première intention un traitement externe par lithotritie extracorporelle qui casse le calcul par ondes de choc en ambulatoire. Mais il est possible de détruire directement le calcul par LASER en montant un endoscope par les voies naturelles juqu'au rein sous anesthésie générale ou sous rachi-anesthésie en ambulatoire.

En fonction de la taille et du nombre des calculs, plusieurs séances de traitement peuvent être utiles.

Si le calcul est plus gros, il pourra être traité sous anesthésie générale, par extraction coelioscopique, par extraction percutanée trans rénale (Néphro Lithotomie Per Cutanée) ou par néphrotomie (ouverture rénale chirurgicale) dans les cas les plus complexes.

Rechercher la cause

Il existe plusieurs types de calcul et certains comme les calculs d'acide urique peuvent même disparaitre en alcalinisant les urines.

Souvent les calculs sont mixtes et formés de plusieurs composantes.

Les calculs les plus fréquents sont constitués d'oxalate de calcium.

Leur formation résulte le plus souvent d'un défaut d'hydratation, d'excès ou de déséquilibre alimentaires ou de désordres métaboliques. Plus rarement il est possible de retrouver une origine infectieuse ou hormonale.

Il est utile de réaliser un bilan biologique sanguin et urinaire, d'analyser les calculs recueillis et de consulter un néphrologue (médecin spécialiste du fonctionnement intrinsèque rénal) pour trouver la cause et éviter la récidive des calculs.

Pour prendre rendez-vous

Centre d'Urologie, d'Andrologie et de Pelvi-périnéologie

Alphonse de Saintonge

1-3 rue Alphonse de Saintonge 

17000 La Rochelle

 

Téléphone

05 46 00 43 71

05 46 00 97 00

En cas d'urgence,

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Dr Stéphane MILCENT